20 janvier 2013 / Lectures 0 / 3 commentaires

[Roman] La vie sexuelle des super-héros

Il y a quelques mois j’ai entrepris la lecture du roman de Marco Mancassola, La vie sexuelle des super-héros. L’histoire se passe à New-York, au début de notre siècle : Batman, Superman, Mister Fantastic, Mystique et bien d’autres sont des stars déchus… Le public et leurs pouvoirs ne sont plus au rendez-vous ! Pourtant, leur vie (intime) semble être en danger car ils reçoivent tous d’étranges lettres d’adieu… Un roman mêlant intrigue policière et super-héros, cela aurait pu être le combo parfait…

La vie sexuelle des super-héros… Un « roman jubilatoire » comme le prétend la 4ème de couverture, « mettant en scène nos fantasmes les plus fous » ? Oui, imaginons un instant la vie intime de Mister Fantastic dont le corps s’allonge à volonté.. Et celle de Mystique qui peut prendre la forme de n’importe qui et peut même se dédoubler..

Le premier chapitre, dédié à Mr Fantastic, plante lui le décor d’un bon roman policier : l’ancien super-héros rencontre une jolie jeune femme qui lui fait perdre la tête. Dans le même temps, il reçoit des lettres mystérieuses dactylographiées d’un « Adieu cher Mr. Fantastic« . Coïncidence ou pas ?
Puis, on y apprend que Batman a été assassiné quelques semaines auparavant dans des circonstances très étranges et que le procès de son meurtrier est en cours… Tout est réuni pour le meilleur des thrillers… Et pourtant !

C’est sans compter sur la lenteur exaspérante du roman. Rien n’avance, rien ne se dénoue. L’intrigue n’est absolument pas au rendez-vous et l’auteur se complait dans de longues descriptions ennuyantes de New-York à toutes les saisons, ou pire, dans des descriptions de scènes « érotiques » totalement inutiles… et dérangeantes !

Le sexe, une approche maladroite

vie-sexuelle-super-herosLa vie sexuelle des super-héros aurait pu être une approche intéressante, voire captivante car ces super-héros déchus n’ont plus rien : plus de famille, plus tellement d’amis, plus de fans du tout… Finalement l’amour, avec un petit et un grand A, est leur seul échappatoire pour exister encore un peu.

Le roman de Marco Mancassola aurait pu être un vrai roman jubilatoire s’il n’était pas tombé dans la simple vulgarité de scènes sexuelles inutiles et qui révèlent juste les quelques fantasmes pervers de l’auteur. Pire, il tombe même dans des clichés pathétiques en rendant Batman et Robin amants d’un temps et couple déchiré par la célébrité.

Le déclin des super-héros

Chapitre après chapitre on découvre donc la vie intime de Mr Fantastic, de Batman et de Mystique. Il y a des dizaines d’années ils vivaient l’apogée de leur gloire, mais aujourd’hui, alors que l’Amérique n’a plus besoin d’eux ou ne veut simplement plus croire en eux, que sont-ils devenus ? Certains sont de grands scientifiques à la retraite, d’autres ont basculé dans la vie obscène des people.

La vieillesse et le temps les rattrapent. Leurs pouvoirs et leur notoriété diminuent, si bien qu’ils n’intéressent plus personne mis à part quelques fanatiques s’en prenant à leur vie. C’est là qu’entre en action le détective De Villa chargé de mener l’enquête sur la provenance de ces lettres anonymes, et surtout sur les meurtres de Batman et de son amant Robin… Par qui sont-ils menacés ? Qui va les sauver ?

Là encore le roman déçoit totalement : alors qu’il se voulait « policier » il n’en est rien. Des tas de questions restent en suspens; et, sans vous dévoiler la fin du livre, le dénouement est affligeant de banalité.

Seul le chapitre narrant l’enfance des frères De Villa (l’un est donc détective, l’autre est journaliste) est captivant. On y comprends les relations qu’ils entretiennent avec les super-héros et les super-pouvoirs de manière générale. Seulement… 50 pages intéressantes dans un roman de 200 c’est un peu faible pour en faire un bon livre…

Pas facile de s’attaquer au mythe des super-héros !

Le roman donne l’impression que l’auteur Marco Mancassola s’est fait plaisir en écrivant sur le papier les quelques images perverses qu’il pouvait avoir de la vie privée des super-héros. L’histoire n’a ni queue ni tête et finit sur une touche bien amère car beaucoup de questions restent en suspens à mon sens.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Et si vous aimé vous immiscer dans la vie privée et secrète des super-héros, je vous invite à découvrir le travail créatif de Grégoire Guillemin : Secret Hero Life – Pop Icons

 

 

Tu aimeras aussi...

Envie de partager ton avis ? Laisse un commentaire

  1. emilie lbz

    bon… effectivement ça ne donne paq envie de le finir. tu n’as plus qu’à me raconter le dénouement et à la prochaine escale à emmaüs, je leur laisse ce livre. Un titre bien prometteur avec plein de pistes possibles, une quatrième de couverture alléchante… et un grand rien entre les pages

  2. Désolée de ne pas avoir pu te pousser à le lire davantage ! ^^ Mais si tu veux explorer quelques pistes sur le dénouement lis quand même le chapitre dédié aux frères. Sinon pas de problème je pourrais te raconter la fin en privé !

  3. Bonjour,
    C’est la première fois que j’entends parler de cet auteur Marco Mancassola. Ce qui est sur c’est que si toutes les critiques faites sur son roman sont dans la même veine que celle-ci, il aura peut-être du mal à en publier un nouveau le pauvre garçon 😀 Mais bon, il faut appeler un chat un chat, si la qualité n’est pas au rendez-vous, vous avez tout à fait raison de le dire!

Laissez un commentaire